Février 2019

De la tradition à l’exploration, la classe technique en danse est aujourd’hui en ébullition. Des espaces de recherche pédagogique émergent, à l’instar du laboratoire proposé par le collectif Nous Sommes L’Été à l’été 2018, sur lequel Lucy Fandel revient dans son texte Nous et la classe. Le modèle démonstration/reproduction, largement remis en question par de nombreux acteurs du milieu, trouve un éclairage nouveau grâce aux avancées de la recherche neuroscientifique, comme le démontrent Nicole Harbonnier et Jean-Marie Barbier dans leur article « Voir pour faire plus et faire pour voir mieux » : Le processus d’imitation dans la classe de danse. Et, en images, on ouvre les cahiers de cours d’Anne Le Beau, interprète et enseignante depuis plus de 30 ans à Montréal. 

NOUS ET LA CLASSE

Lucy Fandel

Lucy Fandel, artiste chorégraphique, se penche sur les classes techniques mises en place dans l'édition 2018 du laboratoire Nous Sommes L’Été à Montréal. Les organisateurs de cet évènement souhaitaient ouvrir « un espace d’écoute et d’expérimentation sur le rituel matinal que nous appelons la classe technique ». Plusieurs questions supportaient cette démarche : « Que pouvons-nous apprendre entre nous comme enseignants? De quelle façon pouvons-nous partager un entrainement commun alors que nos besoins sont différents? Qu’ai-je envie de partager/recevoir dans une classe du matin? » (http://lete.ca/labo/montreal/classes-du-matin/). [...]

VOIR POUR FAIRE PLUS ET FAIRE POUR VOIR MIEUX

Nicole Harbonnier et Jean-Marie Barbier

Nicole Harbonnier, professeure au Département de danse de l’UQAM et Jean-Marie Barbier, professeur au Conservatoire des Arts et Métiers à Paris, nous proposent, dans cet article, de mieux comprendre ce qui est en jeu dans le mode d’enseignement démonstration/reproduction « perpétué comme une évidence aussi bien dans les formations initiales du danseur que dans les formations de formateurs en danse ». Une étude de terrain menée dans cinq classes techniques de danse contemporaine au Québec et mise en lien avec les découvertes neuroscientifiques récentes sur le système « miroir ».[...]

Cahiers de cours d'Anne Le Beau

Anne Le Beau

 

Anne Le Beau enseigne depuis plus de 30 ans dans le milieu de la formation en danse à Montréal. Interprète prolifique, elle a toujours mené de front sa pratique de création et sa pratique pédagogique. Elle nous ouvre ici les pages d’un de ses très nombreux cahiers de cours. Une suite, en quelque sorte, à notre réflexion de janvier sur la transmission du patrimoine pédagogique en danse au Québec.

RÉFÉRENCES

Harbonnier-Topin, N. et Barbier, J.-M. (2014). L'apprentissage par imitation en danse : une "résonance" constructive ? STAPS, 35(103), 53–68. http://dx.doi.org/10.3917/sta.103.0053.

 

Harbonnier-Topin, N. (2008). Et si Platon avait raison? Dans S. Fortin (dir.). Danse et santé : du corps intime au corps social (p. 157–167). Québec : Presses de l'Université du Québec.

http://mindthedance.com/#foreword

http://lete.ca/

Cahier #1

Cahier #2

© 2019 Julien Blais & Alexis Trépanier

LogoFRQSC.png